Agent immobilier : rôle, obligations et statut

L’intervention d’un agent immobilier est indispensable dans la réalisation des transactions immobilières. En tant qu’intermédiaire, il facilite la transaction entre les deux ou plusieurs parties dans le cadre d’un achat, de vente ou de location d’immeuble. Il agit également dans le domaine des fonds de commerce et la cession de parts de société qui concerne un fonds de commerce ou un immeuble. Découvrez le rôle, les obligations et le statut des agents immobiliers.

Qui peut exercer le métier d’agent immobilier ?

Il faut d’abord savoir que cette profession est régie par la loi Hoguet n° 70-9 du 2 janvier 1970. Il faut y ajouter le décret d’application du 20 juillet 1972 qui fixe les conditions pour pouvoir exercer ce métier.

En effet, pour être agent immobilier, il faut :

· être en possession d’une carte professionnelle. Ce document est fourni tous les ans par l’administration préfectorale ;

· faire un dépôt d’une garantie financière auprès d’une organisation professionnelle ou d’un organisme bancaire ;

· souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle ;

· être en possession d’un mandat écrit par le client. Ce mandant lui permettra d’agir, de négocier et de s’engager au nom de ce client.

Il pourrait s’avérer difficile de trouver un bon agent immobilier. Pour vous aider, ce lien vous sera utile.

Quelles sont les missions qui peuvent être confiées à un agent immobilier ?

Le recours à ce professionnel de l’immobilier ne cesse de grimper ces dernières années. Comme nous l’avons mentionné plus haut, il tient le rôle d’interface entre le vendeur d’un bien, l’agence dans laquelle il travaille, et les éventuels acheteurs. Il est à noter que le statut de l’agent immobilier peut varier du fait de l’étendue des missions qui l’attendent. Parmi ces missions figurent :

· la prospection : l’intermédiaire immobilier va devoir parcourir autant de kilomètres dans la zone géographique qui lui est confiée à la recherche des biens immobiliers disponibles à la location ou la vente. Cela fait partie de ses missions les plus importantes.

· L’estimation de la valeur d’un bien : une fois qu’il trouve un bien à vendre ou à louer, il doit ensuite procéder à son évaluation. La fixation du prix doit se faire en prenant en compte l’avis du propriétaire et aussi les prix du marché ;

· La recherche d’un acheteur : l’agent immobilier est également en charge de trouver des locataires ou des acquéreurs. Pour cela, il dispose de nombreux moyens : publication des annonces dans les journaux ou en vitrine de l’agence, etc. ;

· La visite des biens immobiliers : il doit accompagner les acquéreurs potentiels lors de la visite du bien immobilier. Il leur fournit également des conseils. Il peut par exemple les proposer des biens immobiliers qui sont adaptés à leur budget et à leurs attentes ;

· La réalisation de la transaction ou la gestion des locations : si les deux parties (l’acheteur et le vendeur) se sont mises d’accord sur les conditions de la transaction, l’agent immobilier se charge ensuite de réaliser la transaction. Il gère également la partie administrative de la vente ou de la location. En sa qualité d’administrateur des biens, il procède à l’encaissement des loyers et des charges et à la rédaction des baux.

Comment sont payés les agents immobiliers ?

La rémunération des agents immobiliers est prévue par la loi Hoguet. Cette dernière fait la distinction entre l’opération de vente et de location. En effet, il ne touche aucune rémunération quand il n’arrive pas à achever la transaction. Par contre, si toutes les étapes sont franchies (évaluation, promotion, visites, négociation, etc.) il bénéficiera d’une commission. Cette dernière est fixée à un certain pourcentage du prix de cession.

En termes de location, les honoraires des agents immobiliers suivent un plafonnement, compris entre 11 et 15€ par m². Peut s’y ajouter un éventuel supplément selon l’état des lieux.